Blogue

Rechercher
  • Gabrielle

Diagnostique d’allergie au lait : puis-je continuer à allaiter mon bébé ?

Vous venez d’apprendre que votre bébé a une allergie au lait. Vous êtes un peu perdu car vous avez reçu peu d’informations avant de quitter le bureau de votre médecin. Les informations trouvées sur internet et de votre entourage se contredisent.

Informez-vous au près de gens qualifiés pour offrir le meilleur à votre bébé.


L’allergie au lait de vache touche environ 3 % des bébés (avant 6 mois) et heureusement guérie dans 80% des cas vers l’âge de 3-4 ans. Seulement 10% des bébés allergiques au lait de vache le sont aussi au bœuf. Donc, contrairement à la croyance le bœuf ne doit pas être éliminé d’emblée de la diète.

L’allergie au lait est une réaction anormale du système immunitaire, qui ne reconnaît pas les protéines contenues dans le lait de vache. Le système immunitaire de l’enfant considère alors ces protéines comme des ennemis à combattre.



Les principaux symptômes sont :

Eczéma, irritabilité, anémie, retard de croissance, douleur abdominal, diarrhée, constipation, nausée/ vomissement et sang dans les selles.


Traitement : purement nutritionnel!

Si votre bébé est nourri aux préparations commerciales, vous devrez remplacer votre préparation par un lait spécialement adapté dont les protéines sont tolérées. Votre médecin vous fera une prescription pour avoir droit au remboursement par vos assurances.


Si vous allaitez et souhaitez continuer, sachez que c’est possible en modifiant votre alimentation. L’allaitement maternel est le premier choix d’alimentation pour le nourrisson mais les protéines de lait peuvent passer et se retrouver dans le lait maternel.

Vous devrez donc éviter toutes traces de lait et les sources concentrées de soya de votre alimentation, pour au moins 4 semaines avant de juger de son efficacité.

Étiquette nutritionnelle :

Au Canada, le terme « lait » est une déclaration obligatoire dans la liste des ingrédients.

  • Évitez tout produit contenant du « lait » et ceux dont l’étiquette comprend une mise en garde, ex : « peut contenir du lait ».

  • Évitez tout produit sans liste d’ingrédients.

  • Lisez les étiquettes chaque fois que vous faite vos achats. Les fabriquant peuvent modifier leurs recettes de temps à autre.

  • Si vous voyez l’un des termes suivants dans la liste des ingrédients, n’en consommez pas : Substances laitières modifiées, caséine, caséine présure, caséinate (caséinate d'ammonium, de calcium, de magnésium, de potassium et de sodium), petit-lait sans lactose ou déminéralisé, caséine hydrolysée, lactalbumine et phosphate de lactalbumine, lactoferrine, lactoglobuline, béta-lactoglobuline, petit-lait et concentré de protéines de petit-lait, (substituts de matières grasses ex : Opta, Simplesse)

Les laits de chèvre, de brebis et de soya ne sont pas des alternatives :

95% des individus allergiques au lait réagiront au lait de chèvre et de brebis car leurs protéines se ressemblent beaucoup. Il y a aussi une possibilité de réaction croisée avec le soya, il est donc recommandé d’éviter les sources concentrées tel que : boisson de soya, tofu, yogourt à base de soya, mais les traces sont permises.


Si vous croyez que votre bébé a une allergie au lait, je vous recommande fortement de consulter votre médecin. Il est aussi recommandé de consulter une nutritionniste pour s’assurer d’un apport adéquat en protéine, énergie, calcium et vitamine D chez la mère allaitante qui s’aventure dans se régime d’exclusion.


Pour prendre un rendez-vous: www.nutritionbebegourmand.com/contact

Posts récents

Voir tout

La Gas...tro

Et oui, la gastro-entérite est entrée dans ma maison la semaine passée. Suis-je la seule à qui ça arrive toujours durant la nuit? Je vous épargne les détails mais je pensais jeter le lit de mon garçon

Tél : 450-204-1779

  • Icône social Instagram
  • White Facebook Icon

© 2018 par Gabrielle Caron. Créé avec Wix.com

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now